TAPIS D'ACUPRESSION «APPLICATEUR TIBÉTAIN»

Soulagez vos douleurs tout en stimulant votre auto-guérison avec le tapis d’acupression « Applicateur Tibétain »

En réponse à l’action réflexe générée par les 13032 pointes (362 stimulateurs avec 18 pointes doubles chacun) du tapis d’acupression « applicateur tibétain », le cerveau va produire massivement des endorphines (hormones secrétées par l’hypophyse et l’hypothalamus) qui sont un analgésique puissant, et des ocytocines (hormones du bien-être).

Les douleurs musculaires et articulaires vont progressivement être éliminées, les muscles vont se détendre, et un profond bien-être (physique et mental) va vous immerger.

59.00

Disponibilité : 35 en stock

Focus Santé

CIRCULATION SANGUINE, ÉNERGIE & VITALITÉ, SANTÉ DU DOS, SOMMEIL DE QUALITÉ, SOULAGEMENT DU STRESS

Focus Spiritualité

SÉRÉNITÉ & BIEN-ÊTRE

DESCRIPTION

Développé en 1987 par le professeur russeIvan Kuznetsov, en collaboration avec des scientifiques et médecins, le tapis d’acupression « applicateur tibétain », après de nombreuses années de tests cliniques, et grâce à ses excellents résultats thérapeutiques, a été reconnu comme dispositif médical, en Russie. Tapis en Lin supérieur (connu pour ses propriétés antifongiques, antibactériennes) et coton (ajouter 40 % de coton permet d’avoir un tissu plus joli et plus agréable au toucher, qui ne se froisse pas, tout en conservant les propriétés naturelles du Lin).

.

LES AVANTAGES DU MASSAGE À L’AIGUILLE

Le tapis d’acupression « Applicateur tibétain » est destiné à effectuer des massages à l’aide d’aiguilles. Le massage à l’aiguille a un effet thérapeutique sur les différentes parties du corps et les organes, ainsi que par réflexe sur tous les systèmes de l’organisme.

L’effet thérapeutique à l’aide de nombreuses aiguilles a été mentionné pour la première fois dans les traités médicaux de la Chine ancienne et du Tibet. C’est Ivan Kuznetsov, un passionné de ce domaine de médecine et le créateur du premier applicateur d’aiguille moderne, qui a introduit le terme «massage à l’aiguille» dans la pratique médicale moderne dans les années 80 du siècle dernier.

Dans la recherche scientifique réalisée par des experts nationaux et internationaux, la pratique du massage à l’aiguille sur le corps humain a cinq effets principaux :

  1. Effet vasodilatateur
  2. Effet révulsif
  3. Effet réflexe sur les zones Zakharyin-Ged
  4. Effet réflexe sur les zones actives (points) des pieds et des paumes
  5. Lancement réflexe de réactions protectrices universelles du corps

1. EFFET VASODILATATEUR

À partir de la moelle épinière (colonne vertébrale), de longues branches de fibres nerveuses appelées axones rayonnent dans tout le corps. Les axones sont des sortes de « fils électriques » au travers desquels le système nerveux reçoit ou envoie des signaux. À une certaine distance de la moelle épinière, les fils axonaux commencent à se ramifier, comme s’ils faisaient pousser des branches séparées à travers divers organes, y compris à travers la peau. Au bout de chacune de ces « branches » se trouve la racine nerveuse.

Pour comprendre le fonctionnement du système nerveux, imaginez que vous touchez une bouilloire chaude avec la main. Au même moment, de nombreuses racines nerveuses à la surface de la peau commencent à envoyer des signaux le long des axones vers la moelle épinière. Le système nerveux central (moelle épinière et cerveau) traite les informations reçues et donne l’ordre de retirer la main.

FOCUS SANTÉ

L’effet vasodilatateur du massage à l’aiguille est associé au «réflexe d’axone». Ce réflexe, qui a été démontré en laboratoire, et décrit en 1893 par le physiologiste anglais J.N. Langley, est dès lors nommé en son honneur. . Le réflexe d’axone dans le massage à l’aiguille fonctionne selon le processus suivant: grâce aux racines nerveuses sur la surface de la peau, le signal induit par la piqûre de l’aiguille est envoyé via l’axone jusqu’à la moelle épinière. Lorsqu’il arrive au point de ramification de l’axone, il passe aux branches adjacentes de l’axone et commence à se déplacer à contre-pied, atteignant finalement leurs terminaisons (voir l’image). En conséquence, des substances biologiquement actives (peptides) sont libérées dans ces terminaisons, provoquant, entre autres, une vasodilatation. La dilatation des vaisseaux sanguins entraîne une augmentation de l’approvisionnement sanguin (pléthore, hyperhémie), une meilleure nutrition des tissus, une accélération du métabolisme (échanges nutritifs) et des processus de récupération.

2. EFFET RÉVULSIF

En réponse à des stimuli externes ou internes (par exemple, contact avec un objet chaud ou mal de dos), un « centre d’excitation » apparaît dans notre cerveau. Ainsi donc, notre système nerveux central (névraxe) reçoit des informations sur les processus qui se déroulent à l’intérieur et à l’extérieur du corps. Les centres d’excitation ont une caractéristique étonnante – ils peuvent rivaliser les uns avec les autres, ce qui conduit au « coupage » de l’un d’eux. Le massage à l’aiguille agit de la même manière, car en créant un centre d’excitation il « distrait » le cerveau du foyer créé par l’organe malade. Pour présenter le schéma de ce mécanisme de massage à l’aiguille on peut prendre l’exemple du mal de dos : un organe douloureux (par exemple, la colonne vertébrale et les muscles du dos) crée un centre d’excitation pathologique dans le système nerveux central – il en suit que la personne ressent la douleur.

  • Les aiguilles de l’Applicateur, répercutant sur la peau, envoient des impulsions nerveuses au cerveau, où un autre centre d’excitation est créé, et le corps reçoit de nouvelles sensations modérément douloureuses.
  • Le centre créé par l’Applicateur « distrait » progressivement notre cerveau du centre pathologique, et les maux de dos disparaissent. Peu à peu, la douleur des Applicateurs diminue également. Cela est dû aux particularités de la perception de l’impact de l’aiguille par les terminaisons nerveuses présentes sur la peau.
  • Une fois la douleur disparue, il y a une sensation de chaleur due à la pléthore (action vasodilatatrice). De cette façon, le massage à l’aiguille, initialement perçu comme une méthode douloureuse, en réalité a un effet analgésique indirect.

3. EFFET RÉFLEXE SUR LES ZONES ZAKHARYIN-GED

Selon les principes de la médecine chinoise ancienne, nos paumes et nos pieds sont des parties du corps particulières où un grand nombre de zones actives (points) associées aux divers organes internes se concentre. En effet tous les tissus biologiques se développent à partir de quelques « tissus progéniteurs ». Au cours de la vie intra-utérine, ces tissus subissent une différenciation complexe, les organes et les systèmes d’organes en sont formés, cependant, la corrélation au niveau du cerveau demeure. Il en résulte que les signaux (impulsions) des organes internes et des zones correspondantes de la peau vont dans la même zone du cerveau, où un centre d’excitation commun est créé. Cette corrélation a été étudiée en détail et décrite par le médecin russe G. Zakharyin et son collègue anglais H. Head, qui ont donné leur nom aux zones de la peau qu’ils ont étudiées (zones Zakharyin-Ged).

Comment le corps réagit-il à une maladie de n’importe quel organe ? Le centre d’excitation provoqué par un processus douloureux oblige le cerveau à reconstruire l’activité du corps de telle façon à faire face à la maladie. À travers les systèmes nerveux et endocriniens, des « médicaments internes » (hormones et autres substances biologiquement actives) sont produits, et des conditions favorables sont créées pour la récupération (la microcirculation s’améliore, etc.). En répercutant, à l’aide de l’Applicateur, sur la zone de la peau correspondant à l’organe malade, nous envoyons un signal supplémentaire au centre d’excitation et activons les efforts du corps pour lutter contre la maladie.

4. EFFET RÉFLEXE SUR LES ZONES ACTIVES (POINTS) DES PIEDS ET DES PAUMES

Selon les principes de la médecine chinoise ancienne, nos paumes et nos pieds sont des parties du corps particulières où un grand nombre de zones actives (points) associées aux divers organes internes se concentre. Les connaissances actuelles de l’anatomie et de la physiologie humaines ne confirment pas directement ces idées anciennes. Cependant, la médecine moderne ne nie pas que les paumes et, en particulier, les pieds sont des zones certainement réflexogènes. Les études cliniques montrent que le massage des pieds à l’aiguille a un fort effet tonique et stimule le travail de presque tous les systèmes corporels, y compris le système cardiovasculaire, digestif, nerveux, hormonal, urinaire, sexuel, etc. On remarque des cas de stabilisation de la pression artérielle et de soulagement des crises de céphalées. Les scientifiques expliquent cet effet du massage à l’aiguille par l’influx nerveux considérable provenant des pieds et la libération de substances biologiquement actives par le corps. Cependant, les adeptes de la médecine orientale conseillent de ne pas simplifier ces mécanismes.

Le massage à l’aiguille des pieds donne une sensation de vigueur et améliore l’état général. De plus, un tel massage est agréable et ne prend pas beaucoup de temps.

5. LANCEMENT REFLEXE DE REACTIONS PROTECTRICES UNIVERSELLES DU CORPS

Le lancement réflexe des réactions de défense universelle du corps, ou, en termes scientifiques, les « réactions d’adaptation non spécifiques », est le mécanisme principal, le plus complexe et le plus intéressant du massage à l’aiguille. C’est ce mécanisme qui a un effet « systémique » sur le corps, augmentant la résistance aux maladies, accélérant la récupération et améliorant l’état général.

Que sont les « réactions de défense universelles » ? Le corps humain est constamment influencé par l’environnement extérieur. La température de l’air et la pression atmosphérique changent, les blessures et les infections par toutes sortes d’agents pathogènes se produisent, le surménage nerveux ou le besoin d’exercice physique important apparaissent. Pour tous ces stimuli externes, l’organisme a développé ses propres réactions protectrices au cours de millions d’années d’évolution. La recherche médicale du XXème siècle a prouvé de manière convaincante que dans de nombreux cas, le corps réagit de la même manière aux différents stimuli. Par exemple, le flux sanguin augmente, l’activité anti-inflammatoire accroît, les systèmes hormonaux et immunitaires sont activés, etc. Cela veut dire que les réactions de défense de l’organisme sont le plus souvent universelles, ou scientifiquement « non spécifiques ».

Il existe des réactions défensives du corps (réactions d’adaptation) spécifiques, visant à résoudre n’importe quel problème spécifique, et des réactions non spécifiques, à l’aide desquelles le corps résiste à de diverses manifestations négatives de l’environnement. Un exemple de réaction spécifique est la réaction du corps à une infection contre laquelle une vaccination a été effectuée auparavant. Dans ce cas, l’organisme « sait » comment gérer cet agent infectieux concret et, lorsqu’il est infecté, y fait face rapidement. Si l’immunité contre un agent infectieux n’est pas formée, le corps est obligé de réagir de manière universelle (non spécifique). Par exemple, l’une de ces réactions est le processus inflammatoire : la température corporelle augmente et on remarque un œdème au point de l’affection. De plus, l’inflammation se produit quel que soit le type d’infection, c’est-à-dire c’est une réaction non spécifique et universelle du corps. La plupart des réactions du corps sont en général non spécifiques.

  1. Le savant canadien H. Selye a été le premier à étudier profondément les réactions protectrices non spécifiques (universelles) de l’organisme. C’est lui qui a découvert la caractéristique étonnante des organismes vivants de répondre de la même manière aux divers stimuli externes. Les disciples de H. Selye, les scientifiques russes L. Garkavi, M. Ukolova et E. Kvakina, ont identifié plusieurs types de stimulus en les divisant en fonction de l’intensité de l’exposition. Conformément à cette classification, le massage à l’aiguille fait référence à de faibles stimuli non spécifiques qui activent certaines réactions protectrices non spécifiques (universelles) du corps. Ces réactions peuvent inclure l’augmentation du flux sanguin mentionnée précédemment, l’activité anti-inflammatoire, l’amélioration de l’apport sanguin aux organes internes, y compris le cerveau et l’activation des systèmes hormonaux et immunitaires, etc.

En termes simples, l’effet thérapeutique du massage à l’aiguille peut s’expliquer comme suit : les Applicateurs, agissant sur la peau (y compris douloureusement), provoquent un fort flux d’impulsions allant au système nerveux central. Notre corps perçoit cela comme un signal qu’une sorte de menace est apparue. Le corps réagit à l’apparition de cette menace à l’aide de réactions de défense universelles.

Les processus décrits ci-dessus sont utiles non seulement pour le traitement des maladies, mais aussi pour leur prévention. Dans le premier cas, à l’aide du massage à l’aiguille, nous imitons l’apparition d’une autre menace (outre la maladie déjà existante), renforçant de cette façon les réactions protectrices universelles du corps. En conséquence, la lutte de l’organisme contre la maladie réelle existante est activée. Nous stimulons notre corps comme le cavalier éperonne le cheval.

Mais le massage à l’aiguille est un moyen tout aussi important de vous entraîner, d’endurcir le corps et de le préparer à l’avance pour une rencontre avec des facteurs externes défavorables. Comme un athlète charge et entraîne régulièrement ses muscles, nous pouvons régulièrement simuler une menace et ainsi « déclencher » régulièrement les réactions de défense universelles du corps à l’aide d’un massage à l’aiguille. Cela permet de tenir les systèmes corporels concernés en bonne forme, prêts à affronter un véritable ennemi comme, par exemple, une infection.

CONDITIONS D’UTILISATION ET DE STOCKAGE

En cas de saleté tenace, traitez l’Applicateur avec un détergent ou de l’eau savonneuse à l’aide d’une brosse douce, puis rincez à l’eau courante et séchez.

L’Applicateur doit être conservé entre 5 et 40°C. Les aiguilles peuvent être endommagées en cas de choc.

La période de garantie est de 5 ans à compter de la date de fabrication.

IMPORTANT ! L’Applicateur tibétain est un objet d’hygiène personnelle. Au cours du massage à l’aiguille, des micro-endommagements de la peau sont possibles, il est donc strictement interdit que le même Applicateur soit utilisé par plusieurs personnes différentes sans désinfection préalable.

Si vous avez donné l’Applicateur à une autre personne, traitez soigneusement les éléments perforants de l’Applicateur tibétain avec de l’alcool ou un autre moyen de désinfection avant l’utilisation.

CONTRE-INDICATIONS

La présence de grains de beauté proéminents (naevus), de papillomes, de verrues et d’autres formations dans la zone touchée, dermatite et maladies oncologiques de toute localisation.

IMPORTANT ! En cas de fortes réactions autonomes (palpitations cardiaques, faiblesse, vertiges, etc.), il est nécessaire de réduire la durée et l’intensité des procédures jusqu’à leur arrêt complet.

IMPORTANT ! Le massage à l’aiguille n’est pas une panacée pour toutes les maladies. Il a le plus grand effet en tant que l’un des éléments d’une thérapie complexe prescrite par un médecin. Un diagnostic erroné auto-établi et le manque de traitement adéquat complet en temps opportun peuvent entraîner de graves conséquences négatives pour votre santé.

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

  • Il est préférable d’effectuer un massage à l’aiguille 20 à 30 minutes avant ou 1,5 à 2 heures après le repas.
  • La salle où le massage a lieu doit être bien ventilée et avoir une température confortable.
  • Le massage à l’aiguille doit être effectué avec une vessie et un intestin vides.
  • La force d’enfoncement doit fournir un effet perçant dans le seuil de perception de la douleur, qui s’accompagne généralement d’une sensation de chaleur. La sensation de chaleur indique une efficacité élevée de l’action.
  • À la fin de la procédure, il est conseillé de s’allonger pendant 5 à 10 minutes (sauf si la procédure vise à augmenter le tonus).
  1. Les aiguilles sont à double pointe conformément à l’ancienne méthode chinoise de massage à l’aiguille « fleur de prunier ». La double pointe empêche les aiguilles de pénétrer profondément dans la peau, ce qui rend la procédure de traitement plus confortable et efficace.
  2. Des inserts magnétiques spéciauxayant une intensité de champ magnétique de 3 à 8 mlT améliorent l’effet thérapeutique en raison de l’effet supplémentaire d’un champ magnétique constant.
  3. L’Applicateur tibétain est enregistré en tant que dispositif médical auprès du service fédéral de surveillance des soins de santé et du développement social de la Fédération de Russie.

*Tous les renseignements contenus dans le présent document sont fournis à des fins éducatives seulement. Aucune allégation de santé n’est prévue et les déclarations faites ici n’ont pas été évaluées ou approuvées par l’Agence européenne des médicaments (EMA) ou la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Si vous avez un problème de santé veuillez consulter votre professionnel de la santé.

SEULEMENT AUJOURD'HUI

Commandez n’importe quel CEF avant minuit et recevez une pochette gratuite pour votre plaque de Koltsov